2009 : Année noire pour la FJKM*

Publié le par Ny Marina

2009 : Année noire pour la FJKM
05-01-2010| Écrit par Naddyah.R sur madatimes.com
Le masque est tombé : "on" en veut à la FJKM.
Les séries de coup bas perpétrées à son encontre continuent.  Le cauchemar  a commencé par le kidnapping du Président de la FJKM le pasteur Lala Haja Rasendrahasina le 17 Mars 2009, alors que celui-ci œuvrait  en médiation avec les trois autres chefs d’églises membres du FFKM. Ironie du sort, le chef des putschistes l’a invité à son ‘’investiture’’ le 21 Mars comme si de rien était.
 
 
Un autre ‘’traître’’ dans les parages
Ces coups indirects se font  plus précis et plus francs actuellement. De par une lettre adressée à "Madame ou Monsieur le Directeur de la FJKM", ce qui n’existe pas au sein de cette Assemblée, le FAT a demandé à ce que la FJKM paie un impôt sur les bénéfices de société ou IBS depuis 2006 en 2008, d’une valeur de 95.181.600 Ariary. Devant cet état de fait, les responsables sont en train de s’informer sur les tenants et aboutissants de cette brusque révision fiscale. En attendant la lumière sur cette affaire, la FJKM risque fort d’en payer les frais avec des amendes de 10 à 25%.
« Le plus désolant dans cette affaire, dévoile notre interlocuteur, c’est que cette demande de paiement d’IBS provient du ministère sous la tutelle de Hery Rajaonarimampianina, un fervent Protestant et non moins diacre FJKM ». Proposé par le Président Ravalomanana, ce technicien de renom travaillait auparavant en réseau dans la vérification des comptes de la FJKM Foibe.
 
Fermeture visée !
Puis est venue la suspension du Journal Parlé et de l’émission Apenjiky de la Radio Fahazavana, une radio confessionnelle appartenant toujours à la FJKM. Ces deux émissions attendent actuellement la décision du conseil d’Etat. Cette suspension d’un mois a énormément surpris plus d’un vu qu’une autre radio  n’a reçu qu’un simple avertissement. Remarque que le pasteur Rasendrahasina n’a pas omis de préciser  lors de sa rencontre avec Nathalie Rabe. Et à cette dernière de divulguer que ‘’le teny midina’’ aurait bien voulu que la Radio Fahazavana soit fermée illico presto mais certains responsables « ont  changé l’ordre et ont opté pour la solution de suspension  temporaire ».
 
Un autre coup bas
Et tandis que les autres confessions religieuses célébraient en calme et sans souci les fêtes, les chrétiens d’une église FJKM d’une commune rurale appartenant au district d’Arivonimamo priaient pour que leur temple ne leur soit retiré voire fermé. Le maire de cette circonscription nouvellement désigné par TGV ainsi que quelques têtes ont ordonné à cette église de payer la somme de 15 millions d’Ariary avant la fin de l’année. La cause reste encore floue, mais selon certaines explications, les fidèles de cette église sont accusés d’avoir coupés des pins plantés dans la cour de la même église. Cette forêt de pins figure en bonne et due forme sur les titres fonciers appartenant à l’église.
 
Vœux au président du FAT
Interrogé sur son éventuelle présence à la cérémonie de présentation de vœux aux époux Rajoelina ce Vendredi, le Président Lala Haja Rasendrahasina  « ne veut aucunement se prononcer ». Il a bel et bien reçu une invitation avec une mention écrite en stylo bleu  «Ho an’ny lehiben’ny FJKM mivady » tout court sans aucune précision. Une invitation qui ne revêt aucunement, d’un caractère honorifique, digne d’un chef d’Eglise.
L’Eglise FJKM dont le Vice Président Laïc n’est autre que Marc Ravalomanana n’est pas écartée d’un danger imminent et peut s’attendre d’une minute à l’autre à diverses mauvaises surprises.


* ou encore une preuve supplémentaire du total abrutissement de ceux d'en face. En tous cas, jusqu'ici ils ont détruit le pays et s'ils construisent quelque chose ce doit être pour eux, bien au chaud et non pour le peuple malgache.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article