Une mise au point n'est jamais tardive

Publié le par Ny Marina

Nous avons reçu, par le truchement de notre adresse mail du blog, une réaction de Monsieur Alain. Il est curieux qu'il n'ait pas fait publier son ommentaire directement sur le blog.
En substance, voici ce qu'il dit :
" Savez-vous, Monsieur, qu'en publiant ce genre de torchon où vous diffamez nommément des personnes, vous êtes sous le coup de la loi en France?
D'autant que vous n'osez mettre votre propre nom.
Recevez mes salutations
Alain Rajaonarivony "


Réponse de notre part :
" Monsieur Alain Rajaonarivony, je ne suis pas en France et refuse de considérer Madagascar comme un territoire français donc vous perdez votre temps. Donc je me fous de la loi française. Je laisse cela à ceux - malgaches - qui jugent de loin, bien loin des conflits qui secouent ce qui devrait être leur pays. Balayez devant votre porte !!

  De quelle diffamation vous parlez ? Je suppose que vous faites partie de la clique TGV, ce pantin dont on se demande s'il faut le plaindre ou le battre. Quant à oser mettre mon propre nom, ce n'est nullement par lâcheté mais plutôt par pratique. Après tout, nul d'entre vous ne dit clairement les choses. Vous ? Un simple crédule qui soit et en plus stupide ou alors loin des réalités qui nous intéressent moi et les miens.
  Fantaro fa rehefa ho tonga ny andro, maro ny hitomany. Mais vous n'en avez rien à foutre, vous êtes loin.
  Salut... pantin "

Etais-je furieux ? Oui. Et il y avait de quoi.
Etais-je léger dans ma réponse ? Non.
Tout le monde ou presque connaît ce monsieur. Excellent journaliste, sachant manier les lettres comme d'autres l'épée. Et justement ! Mais je dirais avec une erreur de jugement quant à ce qui est à faire pour le pays. Mais au fond, faut-il s'étonner qu'il y en ait pour tous les goûts ? Et à mon avis nous ne sommes pas au bout de nos surprises, et de nos tristesse et déconvenue, mais bon... Chacun son camp.
" D'autant que vous n'osez mettre votre propre nom" . Ah ... " d'autant quoi, au fait "?
Diffamation dites vous ? TOUS LES JOURS MONTRENT LE VERITABLE VISAGE DE TOUTE LA CLIQUE DONT VOUS DEFENDEZ LA CAUSE. Ce n'est pas une diffamation, c'est une confirmation de la pauvre réalité qu'on essaie de nous faire gober pour la voie de la sagesse.

Chacun son idéal. Chacun son espoir. Chacun sa notion de l'honnêteté intellectuelle et de considération pour ceux, pauvres naïfs sans culture ni connaissance (à cause de qui, au fait). Et chacun sa conscience.
Enfin, oui vous êtes loin. Loin de votre patrie, loin de désir de faire évoluer le pays, loin de la volonté de nous sortir du tiers mondisme (qui a dit que ce serait facile ?).Il est si évident que tout ce monde n'aspire qu'à une chose : avoir sa place au soleil. Et le peuple crédule tiendra je suppose l'éventail.


Désolé mais nous ne ferons jamais parti du même monde.
Dieu merci !!!

Commenter cet article

Alain Rajaonarivony 19/03/2009 13:07

Monsieur,
Je ne faisais pas allusion à votre blog mais à un post qui est repassé en boucle sur tous les forums, envoyés par ce que Sobika appelle les "Fanatim". Tout le monde avait trouvé ce torchon de propagande assez ridicule et indigne, même dans une lutte de pouvoir bien comprise. J'en avais déjà pris connaissance depuis des semaines mais j'ai été surpris quand le hasard m'a fait tomber sur votre blog où il était publié en première page. J'ai juste attiré votre attention sur la gravité des allégations de ce post. Pour moi, cela valait un petit commentaire, pas un article.

Je vous laisse la responsabilité de vos propos.

Considérez comme une erreur de ma part d'avoir cru que c'était un dérapage. Je pensais que les bloggers pouvaient participer à une information saine pouvant justement aider les Malagasy à accéder à un débat d'idées intelligent, pro ou anti n'est pas le problème, qui les éloigne des rumeurs et des insultes.

Recevez, Monsieur, mes salutations.