Définition : « coup d’État » [sur topmada.com]

Publié le par Ny Marina

9 avril 2009
Un coup d’État ou un putsch est un changement de pouvoir soudain, imposé par surprise, par une minorité utilisant la force.
On le distingue d’une révolution en ce que celle-ci est populaire et massive. Il n’y a pas de mot d’origine anglaise pour décrire ce type d’opération. Puisque ce type de procédure est réservé aux francophones.
Noter que le mot putsch est d’origine suisse allemande et non anglais.

Quelles sont les techniques utilisées ?
* Le secret, non seulement vis-à-vis de l’extérieur mais aussi vis-à-vis des autres comploteurs, constitue la première arme des putschistes, celle sans laquelle les meilleures préparations risquent de s’effondrer ;
* La technique de base du coup d’État consiste à s’emparer des organes centraux de l’État ou à les neutraliser, en occupant leurs lieux de fonctionnement qui sont aussi les lieux symboliques du pouvoir ;
* Mais il ne suffit pas de s’emparer des organes centraux de l’État. Il faut aussi arrêter les gouvernants, faute de quoi il sera loisible à ceux-ci d’organiser une riposte.(mandat d’arrêt)
A l’occasion d’un coup d’État, un « vide » constitutionnel et institutionnel apparaît.
Il est donc nécessaire, généralement, de régulariser ce vide.
Une solution de régularisation se déroule souvent après l’établissement d’une nouvelle Constitution, de manière autoritaire, sans recours au suffrage universel et au principe démocratique.

Les nouvelles techniques de coup d’état :
* À la prise des bâtiments publics, sièges des organes du pouvoir, s’est ajoutée la prise des médias publics, dont la détention peut permettre de donner à la population des informations propres à décourager toute tentative de riposte au coup d’État.
* En outre dans la période moderne, les auteurs de coups d’État ont pris l’habitude de couper ou d’accaparer les moyens de communication, les arsenaux, les gares, etc.
De nombreux coups d’État ont été organisés en Afrique par des individus soupçonnés de travailler pour les services secrets des anciennes puissances coloniales, comme Bob Denard, afin de mettre en place un gouvernement qui leur soit plus favorable.
Pour que les résultats du coup d’État soient acquis, il est préférable qu’ils correspondent aux vœux de la majorité de l’opinion publique et qu’ils soient compatibles avec le contexte international.

Le succès du coup d’État dépend aussi du contexte international : les pays voisins peuvent être favorables ou non à leur entreprise et y réagir ou non militairement.

Il est à préciser que ce ne sont que les résultats de recherche et non d’opinion personnelle

RM

Commenter cet article