Le Premier ministre Manandafy Rakotonirina arrêté par les militaires

Publié le par Ny Marina

29 avril 2009

 

 

Le Premier ministre Manandafy Rakotonirina, la leader des femmes légalistes, Ihanta Randriamandranto, le Colonel Théo et quatre gardes ont été arrêtés par les militaires dans la soirée de mercredi 29 avril au Carlton. M.Rakotonirina est un homme politique âgé de plus de 70 ans. Le Commandant Charles Andriantsoavina a mené l’arrestation. Une capture qui fût particulièrement « humiliante » à en juger les témoignages et les photos ci-dessous. Il est à noter que le même commandant est déjà à l’origine ces derniers jours des opérations et répressions à Madagascar qui se sont distinguées par leurs extrêmes violences.

Ces photos nous ont été envoyées par mail. Nous ne connaissons ni leur origine, ni les intentions de ceux qui nous les ont envoyées.

Témoignage à chaud :

18h : Capsat débarque au Carlton, armés de lance rocket, pistolets, mitrailleuses, ils sont une quinzaine, ils encerclent l’hôtel. Le Commandant Charles ordonne à ses hommes de charger leurs pistolets.. Ceux avec les lance rockets attendent devant l’hôtel (ils ont garé leurs 4*4, au nombre de 4 + une petite voiture bleue) ; un des gardes du corps de Manandafy (habillé en civil) est directement arrêté, menacé, malmené jusqu’à la voiture)… ils commencent à menacer notre DG, en disant que si Manandafy ne se rend pas, ils utiliseront les armes, et ils l’embarqueront, et en hurlant que ces légalistes sont des terroristes qui les menacent tous les jours et qu’ils ne peuvent plus supporter ça. Ils nous forcent à ouvrir toutes les portes de service, notre DG nous demande de nous mettre à l’abri. Le colonel Charles me crie après en disant qu’il veut la clé de la chambre de Manandafy, et après avoir ouvert la chambre, il remarque que Manandafy se cache dans les toilettes, et me force, moi, la réceptionniste, à monter avec eux, pour ouvrir une porte (qui, pour info, ne s’ouvre que de l’intérieur! ils voulaient peut-être que je chie une clé miracle pour ouvrir la porte des toilettes,!!!)…

En attendant ici, les sous officiers du crétin de commandant Charles empêche les clients d’entrer dans l’hôtel, et de sortir dehors, et se permettent de fouiller tous les gens qui sortent… au bout d’une heure et demi d’intimidation, après avoir malmené le chef de la sécurité de Carlton, ils ont capturé Manandafy et Mme Ihanta, les ont malmené (Image de ma-TV à l’appui). Ils ont continué à terroriser tout le monde à l’hôtel, y compris M. Marcellin, PDG de la Société Fraise (troisième personnalité la plus importante de la société Fraise après Georges Fraise et Henri Fraise).

A 20h30, ils reviennent à l’hôtel pour récupérer un monsieur Foza orana de la HAT qui venait de se faire lyncher par les pro-légalistes, et que notre chef de la sécurité a eu la bonne idée de cacher au sous-sol, ce qui nous a valu la colère des manifestants dehors, sous prétextant que nous avions « livré » Manandafy, et que nous protégions les membres de la HAT. Ces ### cagoulés (oui, ils ont mis leurs cagoules pendant toute l’”opération”) reviennent à 22h30 pour forcer le coffre fort de M. Manandafy et emporter la modique somme de 1,5 millions de fmg (ndrriii, nanantena be nefa efa nafenina ny vola rehetra, iny farabodiny iny sisa no azony tao), et ils embarquent tous les dossiers et les effets personnels. Je précise soit-dit en passant que ces ### n’avaient pas de mandat, de quelque forme que ce soit (eny e, misy hoe mandat sy mandat, ka ny azy angamba Lance rocket no ataony Mandat,) et pour info, j’ai déjà témoigné sur « Voice Of America » en direct Live.

Commenter cet article