faut-il s'en étonner vraiment ???

Publié le par Ny Marina

28 Juillet 2009 - Sobika.com

On ne joue pas avec l'éducation de nos enfants

On a vraiment du mal a comprendre parfois les agissement de la HAT. Après les détournements de vols commerciaux ( normal selon eux ), c'est le détournement de sujets au BEPC !!

Voici que l'un des sujets de dissertation aux épreuves de malagasy du Bepc portait sur la Transition, étape politique actuelle de Madagascar " Misy ezaka ataon'ny fitondrana tetezamita hampandroso haingana ny firenena amin'izao fotoana izao. Inona avy ireo ezaka ireo araka ny hevitrao? ( La Transition fait des efforts pour développer rapidement le pays en ce moment. Quels sont ces efforts selon vous ? ). De mémoire d'étudiants, c'est bien la première fois qu'un sujet poltique et partisan,  est soumis à des élèves, qui plus est de niveau 3ème. Même Ratsiraka ne s'était jamais permis cela ! Comme lavage de cerveau, on ne fait pas mieux. Gare à celui qui ne (re)connait pas ces efforts ! 

C'est comme si on disait aux éleves de 3ème en France " Dissertez sur la politique de Sarkozy qui met tout en oeuvre pour un développement rapide ". Vous imaginez le tollé médiatique que cela ferait ? Ce serait une démission immédiate du ministre de tutelle pour propagande déguisée. Cela rapelle Amin Dada qui demandait a ces citoyens "s'il était le plus beau". Cela rappelle le lavage de cerveau au temps du communisme. Rien que le sujet est dénoué de toute neutralité et objectivité ! Que voulez vous répondre quand on vous dit a l'avance que La Transition se démène pour dévelloper rapidement le pays ? La contradiction n'est pas possible puisque le postulat est déjà posé ! Un acte comme celui, cela a un nom : cela s'appelle de la Propagande, digne de la Corée du Nord et de l'ancien Bloc Soviétique. On sera certainement le seul média à le dire alors disons le : c'est complètement démagogique et anti pédagogique. Dans ce sujet, on demande pas de dévelloper l'esprit de contraction, on demande d'aquiescer et d'aider à la Transition. On formate les jeunes au lieu d'apprendre à réfléchir et à se doter de leur  propre opinion.

 On se demande encore comment, les responsables ont pu en arriver à se dire " et si on mettait un sujet sur la Transition pour le Bepc ? ". Ils ont voulu faire comme ces sujets que l'on voit à l'étranger notamment en philosophie et qui traitent de l'actualité. Mais ils n'ont pas saisi que ces sujets n'abordaient jamais un fait politique précis, mais se placaient du coté d'une réflexion universelle. On veut être plus royaliste que le roi chez nous.

Peut être, que les fabricants de sujets, ont voulu flatter l'ego des membres de la HAT ? Peut être espèrent ils des louanges pour cette lumineuse idée ou bien espèrent ils remplacer les assises nationales par les copies du Bepc ? La mentalité malgache nous étonnera toujours pour sa capacité à faire...n'importe quoi ! Que va t il se passer pour l'élève qui qualifiera la HAT de coup d'Etat et de non légitime ? Perdra t il des points ? Et celui qui encensera la Transition comme un passage obligé et nécéssaire, gagnera t il des points ?

Que se passera t il si l'élève tombe sur un correcteur qui ne partagera pas son point de vue, car un être humain reste un être humain ? Ces questions démontrent a quel point ce sujet est hors sujet Il ne faut pas jouer avec l'éducation nationale et mêler les enfants, des pré ados, à des affaires qu'ils ne maitrisent pas, sans compter l' information biaisée véhiculée à Madagascar.

On peut mettre des sujets politiques mais qui sont d'ordre général qui font appel à une réflexion universelle, et non une dissertation sur un fait politique précis, qui plus est ultra partisan puisqu'il s'agit de la Transition en tant qu'entité qui developpe rapidement Madagascar . L'éducation, c'est bien trop sérieux pour en faire n'importe quoi. Le Ministre de l'Education devrait s'expliquer à ce sujet car c'est inadmissible de mêler la politque à une épreuve aussi cruciale pour notre jeunesse qu'est le BEPC. Les médias devraient s'indigner un minimum pour élever le débat.

C'est aussi la responsabilité des médias de pointer les dérives d'un pouvoir. Espèrons qu'on n'aura pas une trop mauvaise note pour cet édito, nous avons été critique, nous avons argumenté, tout en posant les interrogations que présupposent un tel sujet ! Bref, si la liberté d'expression existe, ca devrait passer " Quel rapport entre la pédagogie, l'éducation et la Transition dans une épreuve de BEPC" ?!

Commenter cet article

Zanaharyo 28/07/2009 15:39

Merci d'avoir fait cette analyse à la place de tous les malgaches (je parle de la presse). Les citoyens sont tout autant indignés que vous, sachez le. Seulement, ils n'ont aucun moyen de s'exprimer. Je pousse un peu plus loin votre analyse en accusant tous les membres du système éducatif qui approuvent ces mauvais exemples d'éducation. Ils ont peut être leur raison mais le fait de ne pas l'empêcher signifie que vous êtes trempé jusqu'au cou. A moins de réagir au plus vite, j'estime que n'êtes plus notre Mpanabe respecté car vous avez piétiné les vraies valeurs de l'éducation. Ne vous acharnez plus à corriger ces copies car cela ne servira qu'à vos portefeuilles mais pas aux enfants. Vous leur donnez l'exemple qu'il ne fallait pas montrer, par lacheté ou d'autres raisons....? L'avenir du pays et les valeurs sont entrain de dégringoler à grande vitesse grâce à vos soutiens.
Cette génération se souviendra de vous à jamais.