sur sobika.com

Publié le par Ny Marina

06/08/09 :

 

MADAGASCAR :

Ce que prévoit l'Accord de Maputo : 15 Mois et 32 nouveaux postes ministériels

Ce que prévoit l'Accord de Maputo : 15 Mois et 32 nouveaux postes ministèriels


Accord de Maputo signe la Fin officielle de la crise politique malgache 

Avant toute chose, nous tenons a féliciter les 4 leaders pour être arrivés à une sortie de crise consensuelle. Même si cela n'effacera pas les 8 mois de crise, cela prouve que la "Sagesse malgache" existe encore ! Vous avez mis de coté vos aspirations pour l'intérêt de la Nation et c'est tout à votre honneur. Vous avez agi en grand "Hommes" tel que nous l'avions écrit et cela mérite d'être souligné car le malgache est ingrat de nature qu'il ne se rendra même pas compte des efforts fournis par chacun d'entre vous. Il faut aussi remercier la médiation internationale qui n'a jamais baissé les bras pour aider les parties malgaches et qui a su peser pour cet aboutissement.

Les 4 mouvances se sont mises d'accord sur la mise en place d’un Gouvernement d’union nationale dirigé par un Premier Ministre de consensus, 3 Vice Premier Ministres et 28 Ministres soit 32 postes de ministres. Les 4 parties se sont également mises d’accord sur les institutions de la transition, l’amnistie, la réconciliation nationale, le statut des anciens Chefs d’Etat et les réformes constitutionnelles. En résumé, le Sommet de Maputo s’est donc conclu sur les accords suivants :

L’Accord politique de Maputo

La Charte de la Transition

La Charte des valeurs, visant à promouvoir un esprit de non-violence, de tolérance, de pardon, de réconciliation et de respect mutuel

Un accord sur l’annulation des condamnations liées aux évènements de 2002 à Madagascar

Un accord relatif au cas du Président Ravalomanana

Un accord sur l’annulation des condamnations envers des personnalités politiques, civiles et militaires sous le régime Ravalomanana

 

L''accord de Transition signé par les 4 mouvances signe donc officiellement la fin de la crise politique et institutionnelle qui dévore le pays depuis 8 mois bientôt. Madagascar est le grand et unique vrai gagnant de ce sommet de Maputo. Avec cet accord, nous allons retrouver une certaine stabilité ainsi qu'une reconnaissance internationale qui devraient profiter à la situation économique. C'était plus que nécéssaire et les protagonistes l'ont bien compris.

 

Reste que Albert Zafy et Didier Ratsiraka figurent parmis les bénéficiaires. 100% gagnant, 0% concession. Pour le cas de Marc Ravalomanana, cela s'apparente à la théorie du verre à moitié vide ou à moitié plein. Son retour n'est pas prévu pour le moment et il ne participera pas physiquement à la transition. Marc Ravalomanana a ainsi fait une concession sur son désir de rentrer à Madagascar en tant que président de la république. En contre partie de cette "concession", son procès pour l'affaire Force One II a été annulé ainsi que les charges contre ses partisans. Manandafy Rakotonirina, Andry Ralijaona, Ihanta Randriamandranto ect...devraient donc pouvoir bénéficier de cet accord de Maputo. Pour autant,  sa date de retour est un mystère et reste même aléatoire puisque conditionnée à une situation stable et sécuritaire à Madagascar.

Andry Rajoelina à de son coté, lui aussi fait des concessions, en acceptant ce retour conditionné de Marc Ravalomanana. Il va devoir par ailleurs partager le pouvoir avec un nouveau premier ministre du gouvernement de consensus qui sera issu des 4 mouvances. Ce gouvernement doit être constitué pour le mois septembre au plus tard. Pour le moment, il reste le président de la HAT en attendant que de  nouvelles institutions soient mises en place dans le cadre de l'accord.

Mais la contre partie la plus importante de ce partage du pouvoir est une reconnaissance internationale de fait pour le régime de Transition. Celui qui en sera a sa tête, représentera donc Madagascar à l'ONU, à l'Union Africaine et partout dans le monde. Avec cette reconnaissance, on peut donc s'attendre à un assouplissement des positions Etats Unis sur l'Agoa et de l'Union Européenne sur le déblocage des budgets.

Moins consensuelle, la répartition des postes au sein de la Transition n'a pas trouvé d'accord pendant le sommet. Aussi, les leaders des mouvances ont convenu de se retrouver pour un  Maputo 2 dans une dizaine de jours. Un jeu de chaises ministérielles est donc à prévoir et 32 postes sont à pourvoir. Certains ministres actuels peuvent donc s'attendre à boucler leurs valises et les tractations vont déjà bon train au sein des mouvances. 

Des questions restent néanmoins en suspend : Marc Ravalomanana est il toujours président de la République  ? Andry Rajoelina restera t il président de la Transition ? La HAT va t elle continuer dans sa forme actuelle ? Qui va diriger le gouvernement de consensus...? Que va dire l'Armée ? Autant de questions qui montrent qu'on n'est pas encore au bout définitf du tunnel.

 

33 Comments

Posted on 09 Aug 2009 by Admin

Commenter cet article