Que diriez vous de 3 réconciliateurs si...?

Publié le par Ny Marina

Que diriez vous de 3 réconciliateurs si...?


11/09/09

Back To Ambohijatovo ! 9 mois après, c'est un retour à la case départ mais en sens inverse qui se profile. Si on doit endurer 9 mois supplémentaires pour boucler la boule, il devient urgent de trouver une solution qui contente tout le monde. Mais pour ce faire, il faut déjà revenir à la table des négociations. Les malgaches ont peur de la tournure des choses à venir et les plus sceptiques brandissent le spectre d’une guerre civile. On ne peut pas croire que les malgaches puissent en arriver là même si la tension va sans doute encore monter d’un cran aujourd’hui avec l’arrivée des Zafistes au côte des légalistes. Et les 11 septembre sont réputés pour être explosifs !  Etant pour la paix des ménages, surtout en politique, il est peut être temps qu’une ou plusieurs voix nationales  s’élèvent  pour  être les réconciliateurs de la dernière chance. Avec tout le respect qu’on doit à au GIC pour ses efforts dans la médiation, il faut aussi tenter une médiation ou réconciliation « à la malgache », version locale !
Pour qu’elle réussisse, il est important que les médiateurs/ réconciliateurs soient politiquement non affiliés à une des tendances. Leur objectif ne devrait pas être la critique des actes des uns et des autres, mais la recherche d’une plage de conciliation se basant sur deux réalités : il y a eu une prise de pouvoir non constitutionnelle par la rue (certains diront un coup d’Etat, mais quand on est un médiateur, il faut être diplomate !) et il y a un pouvoir de fait au sein de la HAT. Si les mouvances arrivent avec du recul à reconnaître cette réalité, une plage de négociations peut être possible. Mais pourquoi faudrait il négocier nous dirons certains ? Parce  l’avenir du pays est conditionné par un accord entre mouvances. Seul cet accord officiel débloquera la reconnaissance internationale du pays et remettra de la sérénité nationale dans le pays. 
 Mais qui pourraient être ces quelques hommes ou femmes capables d’être des médiateurs ? Il faut d’abord que ce soit des humanistes, c’est à dires des hommes qui veulent le bien des Hommes, et qui ont une sensibilité au malheur des autres. Ensuite, il faut que ce soit des personnes qui font figure d’autorité morale au dessus de tout soupçon partisan. Enfin, ces personnes doivent être connues du public pour prendre à parti l’opinion justement. Vous allez dire, que trouver de telles personnes est impossible ? C’est vrai ! Mais nous en avons trouvé au moins trois et  nous espérons qu’elles ne nous en voudront pas de les avoir cité : Le Père Pédro dont l’action à Madagascar n’est plus à démontré, Dama ( le chanteur parolier de Mahaleo fortement impliqué dans des ong pour le monde agricole ) et Raymond Ranjeva, juge et vice président au Tribunal international de la Haye. Un trio iconoclaste certes, mais ces trois personnes,  feraient nous en sommes certains un beau trio de réconciliateurs. L’idée est lancée et ouverte !   

Commenter cet article