Rajoelina : une dictature annoncée déjà en cours

Publié le par Ny Marina

Médias publics: tribunes exclusives

10 septembre 2009

Zafy Albert se heurte aux portes de la TVM et la RNM. Deux jours maintenant que le professeur a demandé aux chaînes nationales un temps d’intervention mais la demande essuie un report indéfini. Les membres de la mouvance Zafy Albert ainsi que ses partisans avaient pensé marcher en groupe jusqu’aux sièges des chaines a déclaré Manoro Régis, mais par respect du Fihavanana, une délégation a été envoyé pour s’enquérir de la suite de la demande. 15 minutes de direct, c’est ce que le Professeur Zafy Albert demande. Une intervention pour faire part de son opinion et éclairer la population sur les accords de Maputo et les derniers évènements.

Zafy Albert pourra – t – il faire son intervention jeudi ? Pourquoi pas, Ratsiraka Didier a pu faire une intervention téléphonique sur la RNM mardi.

Indépendance des chaines nationales a été une des revendications des manifestants du 13 mai en leur temps. Les responsables des chaines avaient déclaré que les stations allaient être ouvertes à toutes les tendances quand la TVM et la RNM ont repris la diffusion à Anosy.

La HAT jouit totalement de cette « ouverture ». Les stations publiques sont les moyens les plus utilisées par Rajoelina et compagnie mais elles sont muselées pour les autres tendances (qui s’opposent à Rajoelina) dont en tête de liste les partisans de la légalité. Il était exceptionnel de voir ou d’entendre des reportages concernant les manifestations des légalistes sur les stations. Et si couverture il y a, la tournure des commentaires ne reflète pas les faits. Yves Aimé Rakotoarisoa avait fini par jeter l’éponge sur ses chances d’intervenir sur la TVM. Au cours des manifestations des légalistes, Yves Aimé Rakotoarisoa avait demandé des dizaines de fois un débat au niveau de la télévision nationale, un face à face avec n’importe quel membre de la HAT (le plus compétent avait – il demandé) mais le face à face n’eu jamais lieu (n’y avait – il pas de compétent ?). Le seul débat auquel Yves Aimé Rakotoarisoa a pu participer sur la TVM fut celui organisé avec les quatre mouvances quand celles – ci étaient revenues de Maputo I.

L’ouverture tant prôné par Rajoelina sur le 13 mai n’est apparemment destiné qu’à ceux qui suivent sa « cause ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article