Antaninarenina : nettoyage post 7 février 2009 ?

Publié le par Ny Marina

Nj's Notepad

23 mars 2010

Sobika.com présente à sa une d’aujourd’hui : « 2 bandits abattus à Antaninarenina en pleine mâtinée ».

L’évènement est spectaculaire, surtout en images, mais là où Sobika voit simplement le symbole d’une insécurité grandissante, ce vieux Njnb voit complètement autre chose…

S’agit-t-il vraiment d’un braquage en plein jour qui a mal tourné ? Pas sûr. Explications.

Mon cerveau critique commence à étinceler à partir de la photo suivante :

photo2.jpg (77 KB)

Sur cette photo, on peut voir ce qui reste des gars abattus. J’ai volontairement coupé la photo pour éviter le « gore ».

Plus intéressant, ils semblaient transporter dans un sac à dos couleur vert militaire un pistolet-mitrailleur MAT-49 en calibre 9mm, arme réservée à la Police Nationale.

On trouve également, ce qui semble être une puce SIM TELMA. Le détail est infime mais d’une importance capitale.

En effet, le MAT-49 avec deux chargeurs, aurait un prix au marché noir d’environ trois millions d’ariary (mille euros environ), ce qui n’est pas donné pour la population locale. En outre, la présence de la sim laisse sous entendre que ces personnes avaient l’habitude de changer de puces pour reçevoir leurs instructions, ils sont « futés ».

Conclusion : ces gars abattus sont des professionnels qui ont les moyens et les contacts.

La personne qui a pris la photo me signale quand même que les corps ont été déplacés par les poulets, je ne peux donc rien extrapoler de la position des cadavres.

Par contre, les points d’impact sur les corps et les témoignages suggèrent qu’ils ont été abattus à bout portant.

La photo d’un des policiers qui les a supposément nettoyés abattus -mais que je ne publierai pas- viennent confirmer ces dires. En effet, le flic était en civil avec une arme de poing.

Les deux gars étaient identifiés ou connus, suivis par des flics en civils, portaient des armes réservés aux flics, ont été abattus par des flics et n’ont pas eu le temps de riposter…Curieux non ?

A mon humble avis, il semble plus s’agir d’une exécution en bonne et due forme de personnes gênantes que d’un braquage.

Gênantes pourquoi ? pour qui ?

Hmm…Je pense que la quincaillerie qu’ils trimballaient pourrait répondre à la question…ainsi que mon article sur le 7 février 2009.

Car selon les informations publiées par Solofo R., ceux qui ont tiré sur la foule ce jour-là, outre les UZI, utilisaient vraisemblablement…des MAT-49.

Pour confirmer cette hypothèse, vous pouvez faire comme moi :

  1. Écoutez le son d’un AK-47, l’arme avec lesquelles les GP auraient tiré
  2. Écoutez le son d’un pistolet-mitrailleur 9mm UZI
  3. Écoutez le son d’un pistolet-mitrailleur 9mm MAT-49
  4. Écoutez le son des rafales durant le 7 février 2009
  5. Comparez.

Ils ont pu camoufler/truquer les images, il n’empêche qu’ils n’ont pu truquer le son.

D’une part, on entend bien les explosions de grenade (confirmé par photo) alors que la GP n’a pas lancé de grenades.

D’autre part, on n’entend pas le « Tac-à-Tac » caractéristique de la kalashnikov mais un « bruit sourd » et très rapide…comme les pistolets mitrailleurs 9mm.

Je peux donc (ré)affirmer à 99,9% que ce ne sont pas les Gardes Présidentiels et leurs kalashnikov qui ont provoqué ce massacre mais d’autres personnes armées de pistolets mitrailleurs en 9mm (MAT-49 ou UZI).

Or, pour l’anecdote, il s’avère qu’Alain Ramaroson aurait acheté plusieurs de ces armes pour équiper ses « milices » de braqueurs, milices formées et armées de main d’oeuvre pénale avec la complicité de Christine Razanamahasoa.

Pour moi, il est quasiment certains que ces deux types avaient quelque chose à voir avec le 7 février 2009 et c’est pourquoi on les a liquidés. Il faut bien effacer les témoins génânts.

A bon entendeur, salut.

Commenter cet article