Comment terminer la crise

Publié le par Ny Marina


29-12-2009| Écrit par R.C.
sur madatimes.com
Des casernes en ébullition. Une classe politique en effervescence. Un milieu d’affaires sans boussole. Une administration attentiste. Des religieux en embuscade. Une population aux aguets. Voilà le drôle d’air de fête en cette fin d’année. Tout le monde pense à ça mais chacun a la tête ailleurs. Le temps de passer les festivités et d’aucuns s’apprêtent à s’attaquer aux choses sérieuses. D’où cet état général de lévitation dans lequel baigne le pays que personne ne souhaite pas perdurer. De ce qui précède, chacun est persuadé qu’il va se passer quelque chose.

Ordre naturel
Pour les observateurs les plus aguerris comme pour le commun des gens, puisqu’ « on » est revenu au point mort, c’est-à-dire à la situation après le coup d’Etat ; cela signifie que le pays marche à reculons en allant vers 2010. Ce qui va à l’encontre même de l’ordre naturel des choses. Cela explique le sentiment généralement partagé d’en finir avec cette crise génératrice de chaos et de désordre en tout genre. Bref, si le monde entier veut que cela se termine, personne ne sait exactement comment !

Commenter cet article