Dia Be et GIC, deux coups d'épée dans l'eau ?

Publié le par Ny Marina

sur sobika.com

Hier mercredi 6 Janvier, se sont tenus deux évènements à quelques milliers de km de distance. L'un était la grande marche prévue depuis Ankorondrano jusqu'à Ambohitsirohitra, l'autre était la réunion internationale à Addis Abeba. La grande marche, aura été stoppée et dispersée assez rapidement par les forces de l'ordre. Ces dernières ont maintenant l'expérience de la gestion des foules, aussi seule une marée humaine pourrait inverser le rapport de force. Aux vues du nombre de manifestants présents hier, bien trop peu nombreux pour intimider les autorités, on voit mal comment cette dia be pouvait aboutir. Cette marche avait pour but de de porter une lettre a Andry Rajoelina lui demandant de respecter les accords de Maputo. A ce propos, le GIC a réitéré sa demande de voir une application des accords de Maputo et Addis Abeba tout en se positionnant pour des élections rapides, mais sans jamais préciser quel type d'élections. Le communiqué du GIC indique que des propositions de compromis vont être faites et présentées avec la venue de Jean Ping avant le 25 janvier à toutes les parties. Ces parties malgaches auront 15 jours pour y répondre sans quoi "les parties seront alors mises devant leurs responsabilités", a précisé le commissaire à la Paix et la Sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra. D'un coté comme de l'autre, on reste encore sur sa faim. Rien n'a abouti vraiment, d'un coté comme de l'autre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article