En cette vigile de la fête du Baptême de Notre-Seigneur,

Publié le par Ny Marina

le Cardinal Armand-Gaëtan Razafindratandra vient de décéder accidentellement à Amborovy près de Mahajanga, en fin d'après-midi. Selon les Carmélites, chez qui il résidait, il se serait rendu à la plage et serait mort dans l'eau, d'une crise cardiaque (d'après le constat médical). Il était de la même génération (près de 85 ans, je crois) que le professeur Albert Zafy, connus l'un et l'autre pour leur tempérament robuste, leur franc-parler, leur rudesse alliée à une réelle finesse, parfois leurs partis-pris, leur attachement aux libertés et à la vérité. J'ai eu l'honneur de servir quatre ans durant sous les ordres du Cardinal quand il était président de la CEM, en tant que secrétaire de la Conférence : j'ai beaucoup appris de lui. C'était un meneur d'homme et en même temps proche de tous, d'une parfaite serviabilité. Comme son ami Jacques Sylla, dont il vient de présider les obsèques à Antananarivo, il a eu le coeur broyé par cette crise terrible qui fait le malheur de tout un peuple depuis plus d'un an et dont on ne voit toujours pas la fin ! Unissons-nous par la prière avec les fidèles de Mahajanga qui pleurent leur Baba et leur ancien évêque. Sa dépouille mortelle doit être exposée à l'heure qu'il est dans la Cathédrale de la capitale du Boina. Le peuple d'Antananarivo pleure lui aussi son ancien Cardinal-archevêque. On s'interroge sur le lieu de son inhumation. Il devait présider le 23 janvier prochain l'investiture du nouveau président de la FFKM (l'archevêque anglican d'Antananarivo) et redonner à cette occasion un nouveau souffle à l'oecuménisme... R.I.P.
Paix et Bien !
F. Jacques Tronchon (ofm) 

Commenter cet article