La communication relance la destination Madagascar

Publié le par Ny Marina

La communication relance la destination Madagascar
26-10-2009| Écrit par R.B  /  sur madatimes.com
Si pendant les quatre premiers mois de l’année, les touristes étrangers venus à Madagascar étaient proches de zéro, depuis fin avril ils commencent à revenir. La situation politique dans le pays pourtant est encore précaire et n’est pas du tout encourageant. Quel est donc le levier qui a enclenché cette tournure positive ? Tout s’est reposé sur la valorisation de la destination Madagascar à l’étranger. Des efforts ont été déployés de la part de tous ceux qui travaillent dans le tourisme. Le premier geste était de fournir un visa gratuit aux touristes ayant un séjour de moins d’un mois, jusqu’en décembre 2009. L’Office National du Tourisme de Madagascar en tant que promoteur du secteur sur le plan international, y a joué un rôle important. Par exemple, il a participé à  l’atténuation des messages susceptibles de décourager les visiteurs de venir ; « Malgré ses péripéties politiques, Madagascar peut accueillir des touristes. Eventuellement, seul le centre ville de la capitale est à éviter, sinon ses fameux circuits sont prêts pour les recevoir », explique le Président du Conseil d'Administration de l’ONTM, Joël Randriamandranto. Pour rendre effectif ces propos, des rencontres avec les responsables de la sécurité du pays ont été programmés, pour renforcer la sécurité dans les zones touristiques. La même démarche a été faite avec l’Aéroport De Madagascar, les polices des frontières, pour faciliter les entrées et les mouvements des touristes. Entre temps, l’ONTM n’a cessé de fournir régulièrement, des informations pratiques sur la situation dans le pays à ses partenaires.

Plan de relance

L’ONTM avec ses membres s’est préparé avec le plan de relance de la destination Madagascar depuis mars. Trois axes peuvent résumer ce plan dont la sensibilisation des professionnels qui vendent la destination à l’étranger. Celle-ci se fait par les Eductours, la formation des professionnels et les roadshows. Ensuite, il y a la sensibilisation du grand public, à travers les salons du tourisme et les publicités dans les magazines. Et enfin, la collaboration étroite avec les médias qui se traduit par des voyages de presse.

Tourisme communautaire

Riche en biodiversité, en histoire, en culture, pourvu de paysages inégalés et réputé pour ses belles plages, Madagascar est unique en son genre dans l’océan Indien. Aussi, lui est- il facile de suivre les tendances et l’évolution du secteur. Par exemple, avec le tourisme vert et le tourisme communautaire qui se sont développés ces dernières cinq années, la grande île n’a pas manqué d’idée pour les appliquer en mettant en place le « tourisme solidaire ». L’année dernière par exemple, un concours a été organisé dans ce sens, pour les tours opérateurs du pays, afin de les motiver à proposer des produits répondant à ce thème. Pour cette première édition, Andasibe et Menabe étaient les destinations à travailler. Une douzaine d’opérateurs y a répondu. En guise de récompense, ils ont obtenu un appui pour la communication et la vente de leurs nouveaux produits. Un annuaire sur les prestataires se souciant du tourisme communautaire est même désormais disponible. Constatant le succès du concours, l’ONTM prévoit de l’organiser tous les ans. La grande île est aujourd’hui sur la voie du « tourisme durable », un concept qui non seulement préserve l’environnement mais fait également profiter la population de l’arrivée des visiteurs.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article