Réactions ici et là

Publié le par Ny Marina

Envoyé le : Mer 24 novembre 2010, 20h 57min 55s

Bonjour à toutes et à tous

Merci Patrick de sortir de ta réserve et de qualifier comme il convient les
individus comme Rolly Mercia, de son vrai nom Harry Rahajason.

Rolly Mercia, je me répète, n'est pas un journaliste comme on l'entend
normalement, mais un maître-chanteur, un journaliste à gages, qui ne fonctionne,
agit et réagit que de façon intéressée et sans aucune idéologie : c'est toujours
au plus offrant et au mieux de ses intérêts, de ses rancoeurs, de ses complexes
etc.... Et le journalisme, dans sa conception crapuleuse et l'exercice mafieux
du métier, n'est qu'une armure, un statut qui lui permet de se défendre quand il
est débusqué, confondu et de crier alors comme le putois qu'il est que c'est une
atteinte à la liberté de la presse etc... Imposture dans laquelle sont souvent
tombées des organisations internationales, en particulier professionnelles comme
RSF, que j'informais à l'époque de la réalité des faits.

C'est, et vous vous en apercevrez au fil des jours, semaines et mois à venir,
une vraie catastrophe pour le pays que cet "enculé", pour reprendre Patrick,
soit aussi proche de TGV, du pouvoir etc...

J'ajouterai, pour l'avoir vécu à la rédaction de "L'Express", que c'est un
raciste, je veux dire par là anti-merina, capable de violences inouies.

Je crains, mais j'espère, de tout coeur, me tromper, que Sahondra ait bien du
mal à défendre son bon droit face à un individu de cette engeance.

Il devient chaque jour de plus en plus urgent que toutes ces inquiétantes et
menaçantes dérives soient sues et connues du plus grand nombre.

Bien à vous toutes et tous. Et courage.

Commenter cet article

Andriantahina 28/11/2010 19:35


Par curiosité et par accident d'une part, je me suis abonné au "ny marino overblog". Mais au fil du temps, je me suis aperçu que le contenu de ce blog n'est que le fruit d'une éducation, je dirais
même plus, d'une "matraquage" d'idées visant à fomer les internautes à avoir une vision de "fanatiques" qui, ne voulant rien comprendre et analyser, entraîne à un dérapage sans fin.
Je me suis posé la question: " où est-ce que ce fanatisme haineux et débordant nous mènera-t-il?, sans doute à une gueguerre sans fin entre nous-même malgaches car si une chose reste après tout
cela c'est que quoique nous fassions, on sera et on restera des malgaches".
Si ce pouvoir actuel est vraiment incompétent comme certains le crient sur les toits, laissons-le faire ce qu'il veut faire car cela aura tôt ou tard une fin. Comme tous les pays de la terre, nous
aurons bien une fois dans notre histoire un gouvernement qui ne réussit pas, mais laissons-le faire. Il n'a pas encore fait ses preuves. Mais n'envenimons pas la situation, cela ne fait qu'aggraver
les choses et on s'enfoncera de plus en plus, comme on l'a constaté ces derniers jours avec cet essai du BANI Ivato... Vous savez, je crains le pire si cela continue, avec toutes ces incitations à
la haine que nous nous partageons sur la toile et en particulier sur ce blog.
Moi, personnellement, je ne gagne rien dans la haine...
J'ai toléré les bavures et les incompétences des précédents pouvoirs... particulièrement le dernier qui a tout fait pour s'enrichir sur le dos de mes compatriotes et qui, miraculeusement ne s'en
rendent même pas compte...par le piratage de tout activité, petit ou grand de leurs activités.

Finalement, cela fait un bout de temps que j'essaie de me désabonner de ce blog et jusqu'à maintenant, je reçois chaque jour ces commentaires... débiles... excusez-moi du mot. Merci...


Ny Marina 30/11/2010 12:14



vos excuses sont acceptées. Il n'y a rien de mieux que de voir qu'on arrive à faire bouger les choses. Juste pour info : il n'y a pas de fanatisme dedans ou alors les gens de bon sens qui y
mettent leurs réflexions pertinentes le seraient tous. Ne confondez pas fanatisme et amour du droit, de l'égalité; nul n'a dit qu'il n'y a pas eu des erreurs auparavant. mais si vous ne voyez pas
l'instauration d'une dictature, je vous suggère de nettoyer vos lunettes, vos yeux ou enlever la brume qui embrouille la vue. Quant au terme "débile", je vous propose de relire votre texte, en
relever les fautes en tous genres, vous demander si votre analyse n'est pas à la hauteur de votre français. Mais bon... Ce serait peine perdu.


Un de vos compatriotes (à ne pas confondre avec le con patriote...)