Le cardinal Razafindratandra chute et meurt

Publié le par Ny Marina


09-01-2010| Écrit par R.C  I  sur madatimes.com
 Victime d'une chute mortelle dans un centre religieux de la ville de Mahajanga ce samedi vers 18 h, le cardinal Armand Gaetan Razafindratandra, 85 ans, decede quelques temps après a l'hopital Androva, en depit des soins intensifs prodigues par les medecins sur lui. Tout le clerge local s'affaire actuellement autour de la depouille du prelat. Selon les premieres informations, il sera veille cette nuit a la congregation des filles de l'eglise qu'il a fonde toujours a Mahajanga, puis sera transfere dimanche a la cathedrale ou il recevra les honneurs du public et des autorites locales. De son vivant, le cardinal Razafindratandra a emis a plusieurs reprises le voeu d'etre enterre a Besalampy, au bord du canal de Mozambique, dans l'ouest du pays.
Une semaine auparavant, le cardinal Razafindratandra est apparu pour la derniere fois en public quand il a conduit la messe d'adieu a Jacques Sylla. Il s'est ensuite rendu a Mahajanga ou les habitants l'ont encore vu au volant d'une camionnette Peugeot, bon pied bon oeil, circulant dans toute la cite. C'est dans cette ville qu'il a beaucoup aime qu'il finit son pelerinage.
Ordone pretre a 28 ans, le pere Razafindratandra devient eveque de Mahajanga en 1978. En 1994, Jean Paul II le fait prince de l'eglise ou cardinal et le designe archeveque d'Antananarivo. Militant de l'oeucumenisme, le cardinal Armand Razafindratandra a donne un souffle nouveau au conseil chretien des eglises de Madagascar ou Ffkm. Sa devise "Mba ho iray ihany anie izy rehetra" atteste cet attachement a l'unite des chretiens.
Il aura également ete le premier, le seul et l'unique religieux malgache a avoir cree une communaute : la congregation des filles de l'eglise ou Zanakavavin'ny Eglizy, basee a Mahajanga et a Antananarivo.
Le cardinal Razafindratandra, c'est aussi un "non" ferme et categorique a l'usage du preservatif dans la lutte contre le Sida et les maladies sexuellement transimissibles. Une posture qu'il a defendu avec vigueur mettant a mal parfois le partenariat Etat-Eglise.
Le deces du cardinal Razafindratandra est une grosse perte pour l'eglise, mais c'est une perte immense pour le president Marc Ravalomanana. Vers la fin de son "regne", le chef de l'Etat recoit en toute discretion son "ami". D'ailleurs, contrairement au clerge catholique, il s'est bien garde de prendre position laissant ainsi planer le doute sur le parti pris de l'episcopat qui a pris fait et cause pour la junte militaro-civile d'Antananarivo.
Grand pere des peuples, le cardinal Razafindratandra fut aussi un "ami" des grans hommes d'Etat. Il tutoie les presidents Ratsiraka et Ravalomanana. Le premier etait son condisciple et eleve au college saint Michel d'Amparibe, le second est presque un "petit frere" pour lui.
Marc Ravalomanana etait present au petit seminaire d'Ambohipo a la messe d'au revoir du cardinal quand il a quitta l'archidiocese d'Antananarivo. Ce jour-la, le president a promis de faire construire la route reliant Besalampy "pour que tout le monde puisse lui rendre visite la-bas." Helas, il ne sera plus de ce monde pour voir la realisation de cette promesse qui attend sa concretisation au retour aux commandes de "l'ami de toujours."
Le cardinal Armand Razafindratandra laisse les catholiques en deuil et tous les Malgaches partisans de l'oeucumenisme, orphelins.
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article