une valse à mille temps qui aurait donné le tournis à Brel

Publié le par Ny Marina

Le1er avril 1010

 

JOYANDET A JOBURG

 

 

L’annonce avait été faite de l’arrivée à Antananarivo de Joyandet, accompagné de Parant. Interrogée, l’Ambassade de France disait tout ignorer. Il est des nouvelles que l’on préférerait tues. Ce que l’on explique pas non plus, c’est le rôle de Parant. Il faut savoir que Parant, dont le père était dans la Coloniale et qui a une culture africaine à l’ancienne, tient une grande place à Paris dans toute l’affaire malgache. Son opinion est faite depuis longtemps, c’est-à-dire depuis des années, et il ne veut rien entendre de quelqu’un qu’il soupçonnerait un tant soit peu de vouloir parler de coup d’Etat.

Joyandet, la presse le dit ce matin, a rencontré Joelina, Vital et Zafy. Il est reparti hier soir. Pour aller où ? A Johannesbourg et y rencontrer Ravalomanana. La presse d’Antananarivo l’aurait-elle su que l’on se demande si elle en aurait parlé.

Commenter cet article